LA SURVEILLANCE AUX MEILLEURS PRIX !

Swipe to the left

Brouilleurs GPS et GSM

Par il y a 4 ans 2269 Vues Pas de commentaires

La législation Française :

 

Nous ne pouvons plus vendre de BROUILLEURS, depuis la nouvelle lois, les sanctions peuvent aller de 6 mois de prison et de 30 000€ d'amende.

Le seul moyen légal, est de détecter les emissions de signaux gsm pour trouver les eventuels micro.

Une plainte pour brouilleur en salle d'examens est aujourd'hui possible. Les salles de concert et de spectacle n'ont plus le droit d'installer des systemes de brouillages et ont jusqu'à 2017 pour retirer ceux dejà en place....

Les ondes sont régulées par Agence Nationale des fréquences ( www.anfr.fr ). 

Le code des postes et communications électronique, dit :

 

Brouilleurs

  • Principe - interdiction générale des brouilleurs :art. L33-3 2° à 4° (CPCE) 
  • Exceptions  -  autorisation des brouilleurs exclusivement pour les besoins de l'ordre public, de la défense et de la sécurité nationale, ou du service public de la justice : art. L. 33-3-1 II
  • Possibilité dérogatoire d’utiliser des brouilleurs dans les salles de spectacles jusqu’au 31 janvier 2017 : art. 57 de l’ordonnance n° 2011-1012
  • Conditions d'utilisation des brouilleurs dans les salles de spectacle jusqu’au 31 janvier 2017: décision ARCEP n°2003-704
  • Sanctions pénales en cas de non-respect du principe d’interdiction générale des brouilleurs : art. L39-1 4°
  • Taxe incombant à l'utilisateur en cas d'intervention de l'ANFR : art. 45 II de la loi n° 86-1317 de finances pour 1987 modifiée.
Article L33-3-1

I. - Sont prohibées l'une quelconque des activités suivantes : l'importation, la publicité, la cession à titre gratuit ou onéreux, la mise en circulation, l'installation, la détention et l'utilisation de tout dispositif destiné à rendre inopérants des appareils de communications électroniques de tous types, tant pour l'émission que pour la réception.

II. - Par dérogation au premier alinéa, ces activités sont autorisées pour les besoins de l'ordre public, de la défense et de la sécurité nationale, ou du service public de la justice.

NOTA: 

Ordonnance n° 2011-1012, article 57: ces dispositions entrent en vigueur le 1er février 2012, toutefois, les installations radioélectriques permettant de rendre inopérants les téléphones mobiles de tous types tant pour l'émission que pour la réception, établies dans l'enceinte des salles de spectacles à la date de publication de la présente ordonnance, restent autorisées pendant un délai de cinq ans à compter de cette date. Pendant ce délai, l'utilisation de ces installations reste soumise aux conditions définies par application de l'article L. 36-6 du même code conformément au 2° de l'article L. 33-3 dans sa rédaction antérieure à celle issue de la présente ordonnance.