LA SURVEILLANCE AUX MEILLEURS PRIX !

Swipe to the left

Le Progrès du 05/01/2014 RHÔNE. Des gadgets d’espion sont aujourd’hui à la portée de tous

ParNils GIRARD il y a 3 ans 4181 Vues Pas de commentaires
Publié le 05/01/2014 à 00:04 Vu 8108 fois

RHÔNE. Des gadgets d’espion sont aujourd’hui à la portée de tous

 

Toute une panoplie de matériel d’espionnage est maintenant très accessible aux particuliers.

Montre, stylo, lunettes, etc.  Photo Sébastien Jullien

Montre, stylo, lunettes, etc. Photo Sébastien Jullien

Longtemps réservées aux professionnels, les technologies d’espionnage et de surveillance miniaturisées investissent aujourd’hui le quotidien des particuliers.

Caméras miniatures, judas connectés, traceur GPS… Depuis quelques années, le commerce des technologies d’« espionnage » n’intéresse plus seulement les professionnels. Si les commerçants continuent de s’équiper (davantage pour surveiller leurs propres employés que pour veiller au vol à l’étalage), 80 % des clients de la boutique Espace-Caméra sont désormais des particuliers, comme l’explique Nils Girard, son gérant.

Le symbole d’une société meurtrie par une conjoncture économique délicate

« Il y a un an, je vendais 50 % aux entreprises, gendarmerie, police, commerçants… Si les produits professionnels sont de plus en plus demandés, notamment les systèmes de vidéosurveillance après les récents braquages, aujourd’hui, ce sont plus les salariés qui s’équipent ».

Symbole d’une société meurtrie par une conjoncture économique et sociale délicate, il s’agit d’abord pour beaucoup de garder une trace de leur entretien professionnel annuel ou de leur entretien préalable à un licenciement. Pour les autres, c’est un moyen de surveiller une nounou ou une femme de ménage à domicile, de garder un œil sur un parent âgé fragile ou malade ou bien encore de suivre les déplacements d’une personne grâce à un traceur (tracker) placé sous la voiture. Et contrairement aux idées reçues, les clients ne sont pas des détectives privés aguerris que l’on pourrait imaginer. Les profils sont aussi divers que les situations l’imposent comme nous avons pu le constater de notre matinée passée discrètement dans la boutique de Nils Girard (Lyon 6e ). Un trentenaire venu se renseigner sur un discret enregistreur audio miniature pour sa femme souhaitant surveiller son entreprise engagée dans un plan social, une businesswoman quinquagénaire désireuse d’équiper un véhicule d’un traceur pour suivre une personne, deux voisins se renseignant pour installer des caméras dans leurs appartements après des cambriolages dans l’immeuble…

Nul besoin d’être un technicien doublé d’un geek pour apprivoiser et utiliser ces technologies très simples d’emploi. D’autant que les prix n’ont plus rien de prohibitif : 400 € pour l’un des best-sellers, un traceur assurant plus de trois mois d’autonomie contre 60 € pour un stylo caméra HD ou 97 pour une montre caméra HD avec vision de nuit.

Sébastien Jullien

l'article en direct ici

Ecrit dans:Espace Camera